+ Filters
New Search
Filters
Available Exact wording Only in the title
E-shopLoading...
GradeLoading...
PriceLoading...

fjt_660966 - FREEMASONRY LOGE LES AMIS DE LA LIBERTÉ n.d.

FREEMASONRY LOGE LES AMIS DE LA LIBERTÉ AU
150.00 €(Approx. 163.50$ | 124.50£)
Quantity
Add to your cartAdd to your cart
Type : LOGE LES AMIS DE LA LIBERTÉ
Date: n.d.
Metal : red copper
Diameter : 30 mm
Orientation dies : 6 h.
Weight : 9,12 g.
Edge : lisse
Rarity : R1
Catalogue references :
Predigree :
Exemplaire provenant de la collection Charlet

Obverse


Obverse legend : LIBERTE. EGALITE.
Obverse description : Inscription en deux lignes dans une couronne de chêne ; signé B..

Reverse


Reverse legend : CONSOCIARE. AMAT.
Reverse description : Pallas casquée avec cimier à droite, debout à gauche, tenant un niveau et une lance.
Reverse translation : Elle aime à unir.

Commentary


À première vue, il pourrait s’agir d’une frappe tardive, voire postérieure, bien que la tranche soit lisse, sans cannelures mais l’argument peut être retourné.
En effet, si il était d’usage au XVIIIe siècle que les jetons de cuivre fussent à tranche lisse, un monnayeur du XIX aurait certainement ignoré qu’il existe des exemplaires de ce jeton en cuivre avec tranche cannelée qui ont toutes les chances d’être eux, d’époque, à l’aspect, la technique de frappe et le poids. Il aurait donc par erreur omis les cannelures ? Cet exemplaire semble un peu lourd et sa frappe trop franche pour être d’époque.
Le passage de la série au portrait royal à ce nouveau type est du même ordre que le glissement de l’écu royal à la pièce de 5 francs Union et Force. Le portrait du souverain finit remplacé par un symbole, ici un simple slogan.
Il existe avec cet avers, de même coin également signé B., un jeton qui reprend le dernier revers avec la légende IUSTUM. RECTUMQUE. TUETUR (Elle protège ce qui est juste et droit) de la série Justice de Feuardent (après le Feuardent 346).
La légende de revers est extraite des Odes d'Horace (4.II, od.3, v.10). Ce jeton, qui reprend, en lui supprimant son exergue et sa date, un revers de la série des bâtiments du Roi, a été utilisé comme "jeton banal" par des loges maçonniques trop pauvres pour faire frapper leurs propres jetons. Il est aussi attribué sans preuve aux architectes.
L’analyse de Marc Labouret, qu’il n’y a aucune raison de ne pas suivre, l’attribue à la Loge Les Amis de la Liberté.
La franc-maçonnerie s’implante en France aux alentours du premier quart du XVIIIe s. sous l’influence d’aristocrates anglais. Initiatique, elle est fondée sur le rite hiramique, du nom d’Hiram de Tyr, personnage biblique, architecte du roi Salomon sur le chantier du Temple et qui a résisté à la torture sans livrer ses secrets. Hiram a aussi donné un point de départ du calendrier maçonnique commençant 4000 ans avant le calendrier chrétien. Les symboles servent de signes de reconnaissance entre les initiés, notamment des outils de constructeur de cathédrales (équerre, compas, niveau, maillet, etc.), des formes (triangle, étoile), des nombres (trois, cinq, sept) et des lettres.

Historical background


FRANC - MASONRY

The compass and square are often combined in an ambivalent symbol of balance: fixity and mobility, passive and active, matter and mind. The compass is the tool of the Creator and the Great Architect of the Universe. The spacing of the branches of the compass is subject to specific rules and varies between three levels: apprentice, journeyman, master. The Napoleonic era in the activity of dressing like that of many groups, saw a flowering after the terrible years of the revolutionary period. Masonic activity, stripped of its republican theories and firmly controlled by a Grand Master appointed by the Emperor, enjoyed a force in the unit never recovered since. Considering that each regiment, each garrison, each city had his Lodge. Testimony that we let the chips sumptuous period show that these lodges were rich and influential. The symbolism is sought, without comparison with later periods, much more conventional or bland or destitute in the early twentieth century. Freemasonry counted over a thousand lodges spread over the one hundred and thirty departments and over sixty thousand Brothers.

cgb.fr uses cookies to guarantee a better user experience and to carry out statistics of visits.
To remove the banner, you must accept or refuse their use by clicking on the corresponding buttons.

x