+ Filters
New Search
Filters
Available Exact wording Only in the title
E-shopLoading...
GradeLoading...
PriceLoading...

bpv_153693 - CARACALLA Tétradrachme syro-phénicien

CARACALLA Tétradrachme syro-phénicien VF
Not available.
Item sold on our e-shop.
Price : 35.00 €
Type : Tétradrachme syro-phénicien
Date: 215-217
Mint name / Town : Antioche, Syrie, Séleucie et Piérie
Metal : billon
Diameter : 26,00 mm
Orientation dies : 12 h.
Weight : 10,14 g.
Coments on the condition:
L’exemplaire ne présente pas de franche usure mais il est couvert d’une croûte d’oxydation très sombre qui lui donne un aspect désagréable
Catalogue references :
Predigree :
Cet exemplaire, exceptionellement léger, est le 0235_056 de la base TSP

Obverse


Obverse description : Tête laurée de Caracalla barbu à droite, l’un des rubans de la couronne de laurier passant sur l’épaule.
Obverse legend : AUT K M A - ANTWNEINOS S - EB.
Obverse translation : (L’empereur césar Marc Aurèle Antonin auguste).

Reverse


Reverse description : Aigle à gauche, ailes écartées, tête et queue à droite, sur un croissant de lune pointes dressées, une étoile à huit branches entre les pattes, et une couronne perlée de lauriers dans son bec.
Reverse legend : DHMARC EX UPATOSTOD.
Reverse translation : (Revêtu de la puissance tribunitienne consul pour la quatrième fois).

Commentary


Les monnaies de la série des aigles avec étoile sur croissant sont de mêmes graveurs que la série à la petite massue. La différence de symbole ne peut donc s’expliquer que par une cause extérieure à l’atelier : l’atelier a peut-être voyagé et changé de symbole à cette occasion ou les fonds nécessaires à cette nouvelle fabrication ont été fournis par une source différente.
Ces frappes énigmatiques, dites émissions de guerre, sont classées par convenance à Antioche, tant par Bellinger que par Prieur, bien que tous deux considèrent que cette attribution est certainement fausse. La meilleure preuve est la disparition sur ces émissions du Delta Eta dans le champ de revers, spécifique à Antioche et que l’on y retrouve inchangé sous Macrin et Diaduménien. On pense donc à des ateliers militaires itinérants, suivant les légions et frappant à la demande. Ces émissions sont particulièrement intéressantes et mal connues, une recherche des liaisons de coins et une typologie des graveurs pourrait améliorer la connaissance des ateliers militaires à cette période.
Les caractéristiques communes de ces émissions de guerre sont un style peu recherché, des symboles nouveaux et difficiles à attribuer à un atelier particulier, souvent des graveurs répertoriés pour des ateliers bien connus où, en revanche, on ne trouve aucune émission de guerre. Souvent, des frappes de graveurs différents mais de symboles identiques ont été regroupées alors qu’une analyse des liaisons de coins montrera peut-être qu’il s’agit en fait de plusieurs séries nettement séparées.
On remarquera, à propos des émissions de guerre en général, qu’aucune n’est connue à l’effigie de Macrin, le contraire étant la règle pour pratiquement toutes les séries identifiées pour des villes. C’est une preuve supplémentaire que ces séries sont exclusivement liées à la guerre parthique, qui s’interrompt dès la prise du pouvoir par Macrin, et non à une ou des municipalités qui n’auraient pas encore été identifiées.
On note que les sigma sont gravés en C.
Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, soixante-et-un exemplaires sont maintenant répertoriés, tous graveurs confondus.

Historical background


CARACALLA

(27/05/196-8/04/217) Marcus Aurelius Antoninus

August (4/02/211-8/04/217)

After the murder of Geta, Caracalla was the decree "Memoriae damnatio" his brother. The "Constitution Antoniniana" was promulgated in 212. All inhabitants of the Empire became Roman citizens. The following year, he began a campaign in Germany and won many victories over the Germans, and the Goths Iapyges. He received the title of "Germanicus". The end of the reign was marked by 215 monetary reform and the creation of the Antoninianus. Caracalla began a final campaign against the Parthians. He was assassinated after celebrating his vicennalia.

By using our site, you agree to our use of cookies to enhance your experience.

x