My cart



Your cart is empty




Continue Shopping
Proceed to checkout
Your cart
cgb.fr coins banknotes e-shop
Available
Advanced search

bpv_153764 - GORDIAN III Tétradrachme syro-phénicien

GORDIAN III Tétradrachme syro-phénicien
Price : 380.00 €
(Approximately 486.40$ | 300.20£)
Quantity
Add to your cart
Add to your cart
Type : Tétradrachme syro-phénicien 
Date : 241 
Mint name / Town : Antioche, Syrie, Séleucie et Piérie 
Metal : billon 
Diameter : 29,00  mm
Orientation dies : 12  h.
Weight : 14,75  g.
Rarity : R2 
Coments on the condition : Coin de droit et de revers particulièrement frais, très bonne frappe bien centrée, un éclat de métal à 12 heures au droit, minuscule plat de frappe sur le pied gauche de l’aigle 
Catalogue references :  - 
Predigree : Cet exemplaire est le 0290_013 de la base TSP, il provient des plateaux d’un professionnel syrien en 1997 
Obverse
Reverse
Commentary
Historical background
Obverse description : Buste radié, drapé et cuirassé (ptéryges de l’épaule droite et de l’épaule gauche visibles) de Gordien III à gauche, vu de trois quarts en avant .
Obverse legend : AUTOK K M ANT GORDIANOS SEB (Autokratoros Kaisar Marcos Antonios Gordianos Sebastos) .
Obverse translation : (L’empereur césar Marc Antoine Gordien auguste) .
Reverse legend : SC à l’exergue .
Reverse description : Aigle debout à droite, la tête et la queue à gauche, les ailes déployées, tenant une couronne feuillue de lauriers dans son bec, posé sur une ligne de terre .
Reverse legend : DHMARC EX UPATOS TOB .
Reverse translation : (Revêtu de la puissance tribunitienne, consul pour la deuxième fois) .
Tant pour Gordien que pour Caracalla, la couronne radiée ne semble en aucun cas indiquer une différence de valeur libératoire entre les bustes radiés et laurés. On aurait pourtant pu le penser, d’autant plus que Gordien III frappe à Antioche des antoniniens radiés à valeur double du denier sur le modèle de l’atelier de Rome. L’observation des poids moyens, sauf qu’ils indiquent dans les deux cas des émissions fiduciaires (les variations de poids sont telles qu’il est impensable que la valeur de la pièce ait eu un lien précis avec son contenu métallique) n’indiquent absolument aucune différence.
Ceci pose une fois de plus le problème des valeurs relatives des tétradrachmes, deniers et antoniniens et de leur taux de conversion.
Les frappes du deuxième consulat avec le SC à l’exergue sont particulièrement rares et l’on a pu penser qu’elles avaient été interrompues par un grave revers militaire, obligeant à la fermeture temporaire de l’atelier. Il est exact que la stratégie particulière des Sassanides (assise sur le cheval et la mobilité extrême) en faisait de redoutables combattants en choc frontal mais de mauvais assiégeants et des administrateurs de ville occupée encore plus médiocres. Ils auraient donc pu prendre la ville après avoir défait devant les faubourgs une garnison romaine pour faire retraite ensuite. Cette hypothèse semble actuellement abandonnée, aucun autre indice historique d’une chute d’Antioche n’étant confirmée.
L’aigle du revers, dans cette première émission est un aigle d’Antioche usuel mais le Delta Eta des dernières émissions des Sévères a disparu, pour être remplacé par un SC à première vue incongru, qui est pourtant la meilleure raison que nous avons d’expliquer le Delta Eta comme équivalent à SC.
Si nous savons que l’institution existait, nos connaissances sur le Sénat d’Antioche et ses pouvoirs politiques ou symboliques sont extrêmement limitées pour cette période. Il faut donc déduire de cette légende des monnaies qu’il approuvait les émissions monétaires en argent et le faisait savoir.
On note que les sigma sont gravés en C.
Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, dix-huit exemplaires sont maintenant répertoriés. Le seul musée où un exemplaire est en collection est le British Museum (2 ex.)

GORDIEN III

(02-03/238-03/244) Marcus Antonius Gordianus

August (05/238-03/244)

Gordian III is the grand-son of Gordian I and Gordian II's nephew, ephemeral emperors of the year 238. At the request of the people of Rome, he was chosen by Cesar Balbin and Pupien and their successor after their murders. Emperor at age 13, married at 16, killed at 19, that's how could sum up the life of this young man who was the victim appetites of Philip the Arab, new praetorian prefect.