My cart



Your cart is empty




Continue Shopping
Proceed to checkout
Your cart
cgb.fr coins banknotes e-shop
Available
Advanced search

bpv_154345 - TRAJAN DECIUS Tétradrachme syro-phénicien

TRAJAN DECIUS Tétradrachme syro-phénicien
Price : 70.00 €
(Approximately 87.50$ | 55.30£)
Quantity
Add to your cart
Add to your cart
Type : Tétradrachme syro-phénicien 
Date : 250 
Mint name / Town : Antioche, Syrie, Séleucie et Piérie 
Metal : billon 
Diameter : 28  mm
Orientation dies : 12  h.
Weight : 13,42  g.
Coments on the condition : Pas d’usure visible mais léger piqué des surfaces et patine grise, les deux globules ne sont pas bien en relief 
Catalogue references :  - 
Predigree : Cet exemplaire est le 0524_040 de la base TSP 
Obverse
Reverse
Commentary
Historical background
Obverse description : Buste lauré, drapé et cuirassé de Trajan Dèce à droite, vu de trois quarts en arrière (A*2), deux globules sous le buste .
Obverse legend : AUT K G ME KU DEKIOS TRAIANOS SEB .
Obverse translation : (L’empereur césar Caius Messius Quintus Dèce Trajan auguste) .
Reverse legend : S C à l’exergue .
Reverse description : Aigle debout à gauche sur une palme, les ailes déployées, tête à gauche et queue à droite, tenant une couronne feuillée dans son bec .
Reverse legend : DHMARC EX OUSIAS .
Reverse translation : (Revêtu de la puissance tribunitienne / avec l’accord du Sénat d’Antioche) .
Le gros des émissions de Trajan Dèce porte une titulature avec son nom (Dèce) et son surnom adopté (Trajan). Ces émissions se répartissent sur deux années que l’on distingue par l’ordre nom/surnom dans la titulature. Nous connaissons l’ordre par comparaison avec les émissions d’Alexandrie où la même inversion se produit dans la titulature mais où les frappes sont datées (1ere ou 2e année).
Comme pour les émissions inaugurales, l’exergue ANTIOXIA des 3e et 4e consulats de Philippe disparaît et est remplacée par la palme, en usage avant le troisième consulat de Philippe. Faut-il en déduire que le financement des émissions changea et retourna aux autorités provinciales alors qu’elles auraient été assumées par la ville durant les 3e et 4e consulats de Philippe ? Il faut se rappeler que le frère de Philippe, Priscus, installé à Antioche pendant tout le règne avec tous les pouvoirs (y compris le titre de Rector Orientis !) avait peut-être obligé la ville à financer les émissions monétaires ; la source de son pouvoir disparue (on ignore sa fin) on peut imaginer que la ville se débarrassa du fardeau qui revint donc aux nouvelles autorités provinciales, trop heureuses de manifester leur allégeance au nouveau pouvoir par des émissions monétaires à son effigie.
Le choix adopté dans le Prieur, mettre tous les bustes particuliers à part, quelque soit leur officine, rend la lecture des émissions difficile et ne serait plus adopté aujourd’hui, au profit d’un classement par officines.
En effet, si le buste type, lauré, drapé et cuirassé prédomine très largement, on ne peut percevoir la logique de gravure des bustes exceptionnels qu’en fonction de leur présence où non dans des officines. Ce reclassement devra être fait.
On note que les sigma sont gravés en C.
Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, soixante dix-sept exemplaires sont maintenant répertoriés pour ce type dont en musées Jérusalem (3), British Museum, Hunterian, ANS (2),Yale et Doura (9), Oxford, Berlin (2), Ankara, Israel State Museum et Gaziantep

Trajan Decius

(07/249-06/251) Caius Messius Quintus Traianus Decius

Decius was born in 201 in Lower Pannonia. After a brilliant career that opened the doors of the Senate, he was governor of Lower Moesia under the reign of Alexander Severus. At the end of the reign of Philip, winner of the Danube barbarian hordes, it is proclaimed august despite his refusal. He wrote to Philip, who does not believe and work against him. Philip and his son are killed in the battle that took place near Verona. Decius attached to his name this prestigious, Trajan. After a stint in Rome, Decius went on the Danube limes who deserted leaked Goths ravaging the Danubian provinces which the Emperor was born. It fails to stem the invasion. From 250, a new plague ravaging the Empire, the plague that decimated population and herds and further weakens the limes. He began a persecution against Christians in 250 (Polyeuctes, Corneille). The following year, he focuses on the limes, beats the Goths, but his son is killed. He finds himself wanting to avenge death. He is the first emperor to fall in battle against the Barbarians.